Conférenciers invités: lancement à Ottawa

Biographies

Clarizza Singson

Mme Clarizza Singson Dagatan

Mme Singson est originaire de l’île Negros, où se trouvent les principales plantations de canne à sucre des Philippines, et où les agriculteurs sans terre constituent la majorité de la population. La région est fortement militarisée et a été le théâtre de plusieurs massacres et exécutions extrajudiciaires, y compris le dernier massacre de 14 paysans dans le cadre d’opérations policières coordonnées le 30 mars 2019.

Claring Singson est une défenseure des droits humains de première ligne et occupe plusieurs postes au sein d’organisations de terrain. Elle est présidente de GABRIELA * Negros et secrétaire générale de KARAPATAN ** – Negros. Elle est également coordinatrice du réseau de solidarité des travailleurs et travailleuses du sucre.

* Une alliance nationale de femmes à la base; ** Une alliance nationale d’organisations de défense des droits humains aux Philippines

“Ka Bea” Arellano

Gloria “Ka Bea” Arellano

Ka Bea Arellano est une organisatrice communautaire des bidonvilles et présidente nationale de KADAMAY. Elle est devenue impliquée au milieu des années 90 lorsqu’elle était vendeuse de rue, et a joué un rôle actif dans la mise en place et la coordination des sections KADAMAY dans tous les centres urbains. Ka Bea s’est fait remarquer alors que les pauvres résistaient aux démolitions massives de leurs bidonvilles.

Sous l’administration Duterte, Mme. Arellano et l’organisation KADAMAY ont été parmi les premiers à dénoncer le régime pour sa guerre meurtrière contre la drogue, visant principalement les communautés urbaines pauvres et leurs innocents. Bea s’est battue pour obtenir des services sociaux de base au lieu de la violence de l’État.

Ka Bea était l’une des principales porte-parole du mouvement Occupy Bulacan, passant des nuits sans sommeil sur les barricades pour protéger la population de l’intrusion de la police lorsque des milliers de sans-abri et de citadins pauvres s’installèrent dans des logements gouvernementaux laissés inoccupés depuis plus de cinq ans.

Angie Gonzales

Ms. Angie M. Gonzales

Angie Gonzales est coordinatrice mondiale de la Coalition internationale pour les droits humains aux Philippines (ICHRP).

Angie Gonzales est médecin de profession et a décidé de suivre le chemin moins couru au service des communautés rurales isolées après avoir obtenu son diplôme en 1991.

En plus de se spécialiser dans la médecine communautaire, elle a également participé activement à la formation d’étudiants et de médecins souhaitant exercer la médecine dans les communautés mal desservies des Philippines.

Mme. Gonzales est basée aux Pays-Bas depuis 2006, où elle est actuellement présidente du conseil d’administration de Stichting voor Filippijnse Kinderen, une organisation promouvant les droits et le bien-être des enfants philippins aux Philippines et en Europe.


Rev. Marma Urbano

Rev. Marma C. Urbano

Rev. Marma Urbano is an ordained minister of the United Church of Christ in the Philippines (UCCP), and has served the UCCP in various capacities, including Executive Secretary of the General Secretary from 2002-2006.

La révérende Marma Urbano est une ministre ordonné de l’Église unie du Christ aux Philippines (UCCP) et a rempli diverses fonctions auprès de l’UCCP, notamment celle de secrétaire exécutive du secrétaire général de 2002 à 2006.

Sous la menace d’enlèvement, la révérende Urbano s’est rendue aux États-Unis en 2007, au plus fort des assassinats extrajudiciaires commis sous la présidence de Gloria Macapagal Arroyo. Des milliers de dirigeants communautaires ont été tués entre 2003 et 2007, dont 26 des collègues de la révérende Urbano.

Pendant son séjour aux États-Unis, la révérende Urbano a participé à la formation du chapitre américain de l’ICHRP et a dirigé le secrétariat à sa fondation en décembre 2017.

Atty Edre Olalia

ATTY. Edre U. Olalia    

Edre Olalia est président de l’Union nationale des avocats du peuple (NUPL), la plus grande organisation privée d’avocats pro bono / pro-déo des droits de la personne aux Philippines.

Me Olalia a traité de nombreuses affaires très médiatisées d’assassinats extrajudiciaires, de tortures et de détentions, ainsi que de contestation de «l’enterrement du héros» de l’ancien dictateur Ferdinand Marcos et de la loi martiale sur l’île de Mindanao.

Il a déposé avec succès des plaintes contre des exécutions extrajudiciaires devant le Comité des droits de l’homme des Nations Unies et de nombreux autres organismes internationaux, notamment contre le président Rodrigo Duterte pour crimes contre l’humanité devant le Bureau du procureur de la Cour pénale internationale.

Edre Olalia est conseiller juridique du Front démocratique national des Philippines (NDFP) dans les négociations de paix entre le gouvernement des Philippines et le NDFP.